Airsoft Sniper Forum banner
1 - 3 of 3 Posts

·
Registered
Joined
·
17 Posts
Discussion Starter · #1 ·
Modèle Real Steel -Specifications techniques et historique

Ce pistolet a été la réponse du projet de Heckler & Koch de répondre a la demande de l'US South Operations Command (USSOCOM) en 1991 exigeant un pistolet automatique puissant et pouvant répondre sans problème au cahier des charges en terme de résistance et de précision a la fois.
Le résultat a été la conception et la mise en service d'un pistolet de combat hors normes. Sa précision, grace a une fabrication et a une fabrication ingénieuse, permet d'attendre les meilleurs pistolets sur le marché, sans aucune customisation par le tireur, le tout avec une munition puissante et un grand confort de tir.

Le Mark 23 est la version civile de l'U.S. Government issue MK 23 MOD 0 Offensive Handgun, dénomination dans les unités en service, avec notemment 2 munitions de moins dans le chargeur et des marquages différents. Ils ont été concus pour une durée de vie maximale avec de très bons matériaux, ainsi qu'un entretien rapide et facile. De meme, sa fabrication répondait au critères d'adaptabilité avec une unité LAM (Laser Aiming Module) grace a rail largement dimensionné devant le pontet, et notemment un silencieux grace a son canon fileté.
La discrétion a été un point particulièrement étudié afin d'attendre les très basses exigeances de 30db au tir avec silencieux, en mode culasse fermée.
Calibre: .45 ACP
Alimentation :10-12 cartouches par chargeur rangées en quiconce
Longeur de la ligne de visée: 197mm
Poids a vide : 1.21 kg
Poids rempli avec chargeur de 12 :1.576 kg
Longueur du canon :149mm
Longueur totale: 245mm
Largeur: 38.8mm
Hauteur: 150mm

Modèle Airsoft -Specifications techniques et historique
C'est un pistolet Non-Blow Back (culasse fixe au moment du tir) fabriqué par Tokyo Marui, vendu équipé.
Calibre: 6mm BB
Alimentation : 28 billes par chargeur rangées en double pile, remplissage par le bas de la pile
Longeur de la ligne de visée: (197mm)
Poids a vide : 1kg
Longueur avec silencieux Marui : 427mm
Tir: semi automatique en double action
Source d'energie: gas HF134A (AE) ou HFC22 (Green) après modification, remplissage dans le talon de chargeur

TEST : Réplique

-C'est une des spécificités de l'offre. Le pistolet arrive dans une confortable mallette de transport/rangement, entourée d'un descriptif, et contenant la réplique, son chargeur, la tige de nettoyage, l'unité LAM Marui, et le silencieux Socom Marui.
Comparé au carton de récupération de certains Western Arms, c'est du plus bel effet, facilite le transport et simplifie le rangement, meme si ce n'est pas un mallette blindée incrustée de diamants...



-Bheu, la prise en main est correctes certes, mais légère.. La bete est massive, mais légère et la finition plastique extérieure fait un peu "toc", incomparable a un Glock Level 2 ou a un bon gros WA. Mais a vrai dire, c'est suffisant pour bien tenir la réplique. Esthétiquement la finition est assez mate et de bonne qualité. Elle porte les marquages HK US GOVT Cal .45 et un numéro de série sur la culasse, HK .45 et TM Made in Japan sur la poignée, HK Cal .45 + numéro de série sur le tonnerre du canon externe.



-Coté diverses pièces internes, le métal est présent dans le mécanisme interne en bonne partie, mais tout ce que l'on touche a l'emploi a la chaude chaleur du plastique. Néanmoins pas de problème de résistance, de casse ni de grincement en tout cas.

-La poignée, reproduction plus ou moins réaliste de celle du vrai modèle, assure une bonne prise en main, est largement dimensionnée (attention aux petites mains) et son grip sur sa surface assure vraiment un coller de la poignée dans la main. Pour des mains de bonne taille, c'est impeccable, et sans gants, la peau des mains est préservée.



-Pour viser, il faut pas trop exigeant en revanche. Marui nous offre une hausse et un guidon tous les deux non-réglables, non changeables, non peints. La longue ligne de visée assure heureusement un bon cadrage de la cible qui rattrappe les médiocres organes. Hausse et guidon sont tous deux droits, rectangulaires, et hauts afin de ne pas gener la visée avec silencieux installé. Ca sent le coup de peinture luminescente d'ici peu de temps pour aider a trouver sa cible. La largeur du cran de mire et du guidon se complètent assez bien et permettent un cadrage correct.



-Le chargeur est maintenu par un bouton poussoir sous la jonction Pontet-poignée, a pousser vers le bas pour déverrouiller le chargeur, qui se laisse tomber et se bloque sans problèmes. Ce bouton est ambidextre par défaut, actionnable des deux cotés.
La sécurité sur ce modèle, ca peut surprendre, prends la place de l'arretoir de fin de chargeur, sur le coté gauche de la réplique. Position basse : tir possible, position haute: sécurité de gachette et de chien enclenchée. Inactionnable une fois le chien armé. Vraiment pas des plus simples a mettre en oeuvre car l'arretoir dépasse peu, et est dur a s'enclencher, enfin bon ca passe et ca marche.

-Le chargeur est tout de métal construit, a solide talon en plastique troué permettant le remplissage rapide de la réserve de gaz. Le remplissage du puits de remontée des billes se fait par le bas, en blocant le poussoir du ressort le temps de mettre les billes. 28 billes en quiconce rentrent dans la colonne. Le remplissage n'est pas un problème, et la remontée non plus. La valve de sortie et celle de remplissage ressemblent a ce qui se fait de plus courant.

-L'avant de la carcasse accueille un large rail pour unité LAM /Flashlight /laser /lance-patate /obusier de 155mm et plus si affinités. Ce rail n'est PAS au standard Picattiny, il fait 25mm de large environ contrairement aux autres rails sur les pistolets de petit gabarit. Il ne peut donc accueillir QUE les blocs prévus pour un montage sur ce modèle, que ce soit une vraie ou une fausse unité.



-NBB : Non-Blow-back. C'est marqué en toutes lettres, la culasse est CALEE au moment du tir, pas de recul. Le mécanisme interne s'"arme" et fonctionne donc sur la simple pression de la détente ( la culasse ne reculant pas, elle ne ré"arme" pas le chien a chaque tir ). Pas d'entourloupes, ca fonctionne correctement et surtout c'est TRES discret comparé a n'importe quel réplique que je connaisse. La culasse calée ne provoque aucun bruit, le son du tir est extremement réduit.
Pour tirer, soit vous poussez fortement la gachette qui "arme" et relache le chien et provoque le tir, soit vous armez vous meme le chien avec le pouce de la main faible, et puis pressez la gachette.
A noter que la culasse peut etre reculée a la main pour "armer" le chien et préparer le tir de la première bille, seule utilité de la culasse qui recule un tout petit peu, mais pas au tir.

-Le lacher du coup, parlons en justement. Suivant le mode de tir choisi, la course de la queue de détente est de soit plus de 10mm, soit de 5 (dans le cas d'un armement manuel du chien), dans les deux cas, la pression a exercer sur la queue de détente est vraiment vraiment importante, plusieurs kilos avant que le coup parte, caractéristiques des platines en double action. C'est un point noir de cette réplique, la force a appliquer pour le départ du coup peut nuire a la précision et a la rapidité qui font les avantages d'un pistolet, surtout a courte distance. A noter que le très grand pontet ne pose pas de problème pour jouer avec des gants, sa forme ergonomique permet une bonne prise en main sans gêne.

-L'unité Hopup nécessite pour sa manipulation, le démontage de la culasse. Le Hop up apparait sur le canon en dessous de la culasse, une petite molette crantée et graduée est a utiliser pour forcer ou non sur la puissance du hop up selon les résultats voulus.

-Le montage d'une optique est possible, il faut installer un montage sur la carcasse, disponible pour quelques roubles en magasin.

-Le démontage quotidien est simple, passe par le démontage rapide de la culasse et de la goupille qui traverse la carcasse et culasse au dessus du pontet. Une fois cela fait au moyen d'une tige quelconque, la culasse peut etre réavancée de quelques centimètres puis tirée vers le haut et enfin sortie. On a donc a présent sous les yeux Culasse démontée + carcasse + chargeur + goupille pour libre lubrification et graissage.
Le remontage est plus chiant que le démontage, l'alignement correct de la culasse lorsqu'on la remets dans les glissères de la carcasse est agacant a trouver mais ca se fait tout de meme sans devenir un des Travaux d'Hercule.




-La prise de visée est vraiment sympathique, le poids est assez agréablement réparti pour pouvoir viser et tirer sans avoir a ajuster en permanence, les organes de visée laids n'aident pas cependant. Néanmoins, la tenue de la réplique, la visée et l'utilisation sont assez aisés. Par contre, la large poignée et la grande taille de l'engin ne faciliteront pas du tout le jeu de joueurs ayant de petites mains. S'habituer au monstre n'est quand meme pas rien au tout début.

TEST : Unité LAM

-C'est le cadeau de livraison fait par Marui lors de l'achat du jouet. Elle s'installe sans problème sur la réplique grace au rail et a la vis du coté du contacteur qui se visse dans le pas situé sur l'avant du pontet. Tout comme ce pontet, la LAM est en plastique.
Elle est alimentée par 3 piles AAA dans le compartiment situé sous l'unité LAM. L'allumage commande une lampe et une diode rouge a l'avant du bloc, par un contacteur situé a l'arrière du bloc. Bouton poussoir vertical activé vers la gauche : allumage permanent, poussé vers la droite : allumage ponctuel (morse)




-Coté performances, c'est un Bloc LAM factice et ca porte bien son nom : l'efficacité de la diode rouge simili-laser est totalement nulle, et la qualité de l'éclairage produit par la lampe est franchement criticable. L'éblouissement est plus que négligeable, et la portée faible. Ci contre un comparatif, qui montre la difficulté d'attendre une puissance qui dépasserait les 10 lumens.



-Mais pour le look et a courte portée, la LAM peut avoir son petit effet, et surtout est une base peu chère pour une amélioration avec un vrai Laser II ou plus, et avec une vraie Flashlight en profitant du compartiment piles original et du contacteur a 3 positions.

TEST : Silencieux Socom Marui

-Un autre accessoire livré avec la réplique. Il possède les marquages a ma connaissance du vrai modèle, avec un modeste ajout de Tokyo marui Ltd. Sa fixation passe par le filetage du canon externe du Mk23, a vissage de 16mm dans le sens Anti-Horaire. Sa fabrication en métal recoit une jolie finition noire brillante qui complète la forme originale ( ne voyez rien de sexuel la dedans) du silencieux. Un assez bel accessoires et qui semble costaud.



-Son efficacité ici se mesure tout simplement au tonalité de bouche du tir qu'il atténue, placé sur un NBB qui n'émet du bruit quasiment que par la bouche du canon, son utilité devient visible, et la différence on ne peut plus claire.
On observe un bon pourcentage de diminution, dans les 40% en moins dans le bruit du pistolet en sortie de canon.

-La conception est simplement basée sur un bete tube dévissable d'un coté (coté du taraudage) et contenant 4 pièces cylindriques creuses de mousse. La relative efficacité du système pourrait etre encore plus améliorée par une optimisation de la structure interne de la mousse, un rajout de séparateurs et d'un tube interne ajouré. Rien ne bloquant les pièces de mousse, il faut faire attention a leur alignement, qui s'il était foireux, dévierait et bloquerait les billes dans le silencieux.



Test de tir

-Les essais au tir se font aux billes 6MM de 0.20 et 0.25 en intérieur, avec de l'AE. Le tir est peu "impressionnant" par le bruit risible au moment du départ du coup, et peu confortable a cause de la détente devant etre forcée un maximum.
Mais coté résultats, ca touche bien comme on dit.
Les billes vont vers la cible avec une régularité de métronome, une précision et une trajectoire digne d'un bon petit AEG. L'utilisation de Green Gaz avec des 0.25 ou 0.30 devrait etre encore plus redoutable en terme de précision. Tenir tête a un Electrique, a part le défaut de la puissance de feu, compensé par la discrétion du tir, ne devrait poser absolument aucun problème entre des mains suffisemment habiles. De plus, sa consommation, dûe a l'abscence de besoin de reculer la culasse, est Très faible, et permet bien une autonomie deux fois supérieure a ses collègues GBB. Logiquement, le problème de dégazage est supprimé.

Pour ne faire qu'une citation sur son efficacité :

-Oh un Mk23, va y tires avec !
-Pop Pop
-Mais c'est quoi ce tir a la con
-Le bruit est peut etre con, mais j'aurai l'air moi con avec mon flingue que le mec que j'aurai degommé alors qu'il cherche encore d'ou j'aurai tiré.

Incidents de tir

-Rien a signaler, ca tire pas vite, ca intervient peut etre en partie dans cette abscence de problèmes, mais le mécanisme semble bien rodé et comme a l'habitude du Marui, fiable a en pleurer. Un petit coup d'oeil devrait etre apporté a la lubrification, a la détente qui force en permanence et a l'alignement des pièces du silencieux.

Le Mk23, on l'aime ou on l'aime pas. Si vous etes fans de sensations fortes, avec des pistolets dont le coup part dans la miliseconde après avoir pressé la gachette, de répliques qu'on sent dans la main au point de réveiller les morts : passez votre chemin, le Mk 23 NBB Marui n'est pas pour vous

Par contre, si vous etes Sniper a l'ancienne, ou avez un besoin urgent d'un Backup qui puisse sortir vos adversaires sans meme que vos adversaires vous aie repéré, du style Agent OnM'aJamaisRetrouvé, ou que vous etes justes coté budget de billes/gas/entretien : le Mk23 NBB Marui est fait pour vous

review by caveman
 

·
Registered
Joined
·
504 Posts
Im really glad we have you aboard! The quality of that review was immense and I really enjoyed the depth and history of the weapon you went through. : Shot:

Zero
 
1 - 3 of 3 Posts
This is an older thread, you may not receive a response, and could be reviving an old thread. Please consider creating a new thread.
Top